lundi 13 mai 2019

La nouvelle dynamique des Entreprises Audacieuses et Responsables

Ou comment conjuguer la puissance de l’impact positif avec une saine dynamique de développement portée par l’enthousiasme de ses parties prenantes ?

Depuis deux décennies, deux natures d’acteurs transforment notre société. Première nature d’acteurs, disrupteurs de l’économie nouvelle, digitale, centrés clients, orientés business avec des success stories comme BlablaCar ou Michel & Augustin, NetFlix, Uber, sans oublier les GAFAM… L’autre nature d’acteurs est engagée à changer le monde avec des valeurs nouvelles : Biocoop, Enercoop, Babyloan, Advans, La Ruche qui Dit Oui… et au-delà un très grand nombre d’acteurs locaux.

Être audacieux ou responsables ? Pour l’entrepreneur qui s’interroge sur son évolution, ces deux tendances s’opposent. Une opposition de démarche assumée par les uns comme par les autres, puisque, pendant longtemps, les entreprises responsables expliquaient ne pas s’inscrire dans une quête de croissance, et les entreprises se voulant disruptives ne voulaient pas s’encombrer d’engagements éthiques qui ralentiraient leur croissance.

Cette opposition est sur le point de disparaître. Il serait même vertueux d’être audacieux et responsables. Certains prenant conscience que pour aller jusqu’au bout de son engagement responsable, c’est à dire pour transformer le plus largement possible la société, il faudrait une croissance audacieuse. Ça aurait du sens !

La dynamique de « C’est Qui le Patron ? »

C’est le chemin qu’a pris Nicolas Chabanne. Il lance en 2015 « C’est Qui le Patron ? », premier exemple notoire d’une entreprise audacieuse et responsable. « C’est Qui le Patron ? », est à la fois une cause et une marque. S’inspirant du commerce équitable, le consommateur est appelé à payer plus cher son lait au distributeur pour mieux rémunérer le petit producteur de lait. On n’oppose plus, on inclut. « C’est Qui le Patron ? » co-responsabilise ses parties prenantes dans un nouveau contrat de marque – producteurs / distributeurs / consommateurs - et génère par le sens de son projet, l’engagement enthousiaste de chacun. Un enthousiasme plus encore porté par ses collaborateurs, ses partenaires et, au-delà, ses nombreux actionnaires (c’est une SCIC où l’on peut demander à être actionnaire par un simple formulaire sur le site). La démarche est responsable et l’entreprise est audacieuse. Elle distribue aujourd’hui ses produits au travers de plus de 12.300 points de vente à destination de plus de 11 millions de clients. Et la croissance continue de s’accélérer : de plus en plus de consommateurs, de nouveaux produits (légumes, boissons, plats préparés), de producteurs, de distributeurs, d’actionnaires, viennent renforcer la dynamique de « C’est Qui le Patron ? ». Si l’intention est belle, le modèle bien conçu, la grande nouveauté, c’est la dynamique, l’envie de tous de se développer à une large échelle.

Audacieux et responsables ! Qu’est-ce qui se joue de nouveau ? Comment s’en inspirer pour agir dans cet esprit ? Revenons sur les deux évolutions significatives qui ont permis d’en arriver là pour définir une approche claire et concrète.

Première évolution : comment sommes-nous passés de l’opposition à la synergie ?

La notion de démarche « Responsable » portée par la RSE induisait initialement que l’entreprise était coupable d’avilir notre planète et qu’il lui fallait réduire son « empreinte », sa portée, sa croissance. Seule l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) se trouvait légitime à être vertueuse avec une volonté de croissance limitée. Le schéma était autobloquant.

Depuis 2010, avec les travaux de l’ONU sur les Objectifs du Développement Durable (Ban-Ki-Moon), a émergé la notion d’Impact Positif. D’abord définie pour la finance, cette notion a s’est rapidement étendue à toute l’économie. L’entreprise peut désormais être contributrice à un impact positif en l’inscrivant comme priorité au cœur de son action, et démultiplier cet impact positif à grande échelle.

La synergie par un modèle d’entreprise à impact positif

Oui, l’entreprise peut désormais être légitimement contributrice à un impact positif si elle s’en donne explicitement la mission. C’est à dire une mission claire de contribuer significativement à un impact positif, tout en maintenant la nécessité vitale de créer de la valeur pour ses parties prenantes clés (client, collaborateur, actionnaire). Un choix qui impose à l’entreprise de repenser son modèle (économique, stratégique opérationnel). En visant l’un et l’autre, l’un par l’autre, l’entreprise trouve non seulement une légitimité pour agir mais, au-delà, l’entreprise apparait comme un acteur puissamment opérationnel pour agir sur les grands défis. C’est une opportunité pour tous en regard des défis majeurs de notre planète, une opportunité pour l’entreprise pour installer un cercle vertueux entre ses clients, ses collaborateurs, ses partenaires, et différents acteurs contributeurs. Sortant du schéma linéaire qui induit de privilégier l’un ou l’autre (opposition), nous entrons dans un fonctionnement circulaire cherchant à satisfaire les uns par les autres (synergie). Et ce fonctionnement circulaire permet la deuxième évolution : la dynamique enthousiaste.

Deuxième évolution : l’activation de la synergie par une dynamique humaine

Si cette approche est vertueuse par nature, elle demeure souvent lente à se mettre en œuvre du fait de la multitude d’acteurs à impliquer. La question est pour l’entrepreneur : « comment mobiliser ? ». Pour mobiliser un système, il lui faut de l’énergie. Donc la réponse proposée est « En étant Audacieux », c’est à dire en osant prendre une option radicalement nouvelle, en se donnant une ambition significative. Pourquoi ? Parce que ce qui est significatif est mobilisateur ! Ces défis ne peuvent être atteint qu’en mobilisant l’énergie humaine au niveau de chaque acteur, pour engendrer un mouvement, mieux une dynamique enthousiaste : quand l’humain est moteur, sincèrement et profondément, il créé, il prend l’initiative, il réalise, il change le cours des choses, il a significativement un impact. Et c’est ce que réussit très bien “C’est qui le Patron” !

Nous passons en 20 ans d’une vision responsable restrictive à une vision audacieuse et responsable, ou nous entreprenons pour créer un impact positif sur la société qui fait sens, autant que pour créer de la valeur pour différents bénéficiaires, et réussissant l’un et l’autre, l’un par l’autre, nous suscitons une dynamique enthousiaste des parties prenantes qui pousse à innover, s’améliorer, se développer, à croitre pour toujours plus d’impact et de valeur. Ce qui la rend puissante, c’est sa capacité, en mode circulaire (Sens, Valeur, Engagement) à auto engendrer sa propre énergie de développement.

La dynamique enthousiaste des « Entreprises Audacieuses et Responsables »

Audacieux et responsables ! Il y a donc plus d’une vertu à conjuguer ces deux termes, mais pas n’importe comment, tant sur le fond que sur la méthode. C’est notre proposition de démarche « Entreprises Audacieuses et Responsables », une dynamique collaborative puissante portée au cœur de l’entreprise par ses acteurs : un état d’esprit, une approche, des pratiques.

En synthèse, nous vous proposons 5 étapes clés pour engager des démarches « Entreprises Audacieuses et Responsables » avec l’énergie et l’enthousiasme de ses acteurs :
1) L’Intention : Faites émerger avec vos parties prenantes internes clés une intention d’impact positif basée sur votre une vision des défis de société auxquels vous faîtes face et les aspirations des acteurs clés de l’entreprise ;
2) La Mission : Impliquez vos parties prenantes externes sur cette intention d’impact positif pour co-designer avec elles des scénarios de Mission à Impact Positif qui répondent à leurs enjeux ;
3) Le Modèle Opérationnel : Codesignez avec elles un modèle dynamique opérationnel pour répondre à la fois à la mission (Impact) et engendrer une valeur juste à toutes les parties prenantes (Économie) ;
4) La Dynamique Collaborative : travaillez les 3 conditions d’une dynamique collaborative pour engendrer une croissance audacieuse par l’énergie collaborative développée entre les parties prenantes (synergie)
5) L’Activation : activez, c’est à dire engagez, développez, facilitez cette dynamique opérationnelle avec vos parties prenantes. Apprenez et optimisez la démarche avec elles en marchant.

En impliquant les acteurs clés dans une dynamique audacieusement collaborative, vous co-créez les solutions, les modes circulaires et vivants et la dynamique des acteurs pour y parvenir !

Olivier Réaud

———— ———— ———— ————

Lundi 27 mai, In Principo et OpenMinkfé vous invite à une soirée Audacieusement Responsable pour à expérimenter cette nouvelle nature de dynamique d’entreprise :

Une Soirée Audacieusement Expérimentale
Venez challengez vos enjeux de transformation, votre quête de performance et votre soif de différenciation stratégique dans une expérimentation audacieuse et collaborative pour générer des approches enthousiasmantes, à fort impact et créatrices de valeur.

Renseignements :

L’invitation à l’Afterwork OpenMindkfé & InPrincipo

Inscriptions :

Site Inscription Afterwork In Principo & OpenMindkfé

— Olivier Réaud